Brexit : quels changements pour les jeunes français ?

Nouvelles démarches pour les jeunes français et arrêt de certains dispositifs :

Depuis le 1er janvier 2021, les règles de libre circulation ne s’appliquent plus au Royaume-Uni.

En tant que citoyen français, il est possible de visiter le Royaume-Uni sans visa tant que la durée n’excède pas 6 mois. Ce statut de touriste n’autorise pas la personne à travailler.

Les Règles d’obtention du visa ne prévoient pas de statut  "au pair " et en aucun cas une personne "au pair " ne peut être considérée comme "nounou" dans la catégorie  " travail domestique " des visas. En effet, le travail de nounou est rémunéré (salaire minimum) alors que la formule "au pair " est un échange de service contre logement et nourriture.
Par conséquent, en l’absence de visa, les associations ne placent plus de jeunes  "au pair " au Royaume-Uni. Du fait de difficultés économiques en Irlande, il y a un peu moins d’offres de familles dans ce pays. L’Association "La fée rêvée", par exemple, recommande aux jeunes des familles aux Pays-Bas parce qu’elles sont anglophones. Le placement en famille s’effectue bien sûr dans le respect des règles sanitaires exigées pour se rendre dans le pays mentionnées par le MEAE.

En revanche, la formule "demi-pair " est possible : cours d’anglais le matin (20h par semaine) et activités avec les enfants d’une famille l’après-midi, en échange du logement et de la nourriture.
Coût de cette formule : 800 € à 1 000 € par mois. La personne a un statut d’étudiant (certificat de scolarité donné par le centre de formation linguistique). Un prêt étudiant est possible.


Rappel : Un passeport sera nécessaire à partir du 1er octobre 2021 pour entrer sur le sol britannique. La carte d’identité française ne sera plus valable.

Infos + : service Mobilité internationale Info Jeunes Haute-Saône - 07 49 19 72 76